#1 11-06-2018 17:56:43

Didier
Modérateur
Lieu: Goven
Date d'inscription: 19-11-2013
Messages: 1484
Site web

[C48] Analyse de la conclusion

Bonjour Jean-Luc,

http://www.polyphonies.eu/forum/images/img1500.png

En fait, je ne partage pas tout à fait votre analyse, il me semble que la tonulation en Fa est effective si l'on considère de III7 de do majeur comme un VII7 de fa majeur, la quinte de l'accord étant absente, celà laisse une part d’ambiguïté comme l'aime à le faire JS Bach smile

Sur l'accord de tonique, le si bémol n'est pas pour moi un chromatisme puisque cet accord n'est pas chromatique.

L'emprunt à la limite, j'achète si vous n'achetez pas mon VII7 ambigu. smile

Quoi qu'il en soit, je trouve remarquable ces trois dernières mesures dont les basses au posé sont à distance de quintes descendantes (ou quartes ascendantes) cinq fois de suite, mi-la-ré-sol-do ce qui donne une impression de cadences en cascades.

(Heureux de poster la 1500ème image du forum ! smile )


Didier
Cycle court PRO - Terminé
Niveau III - C51 - Choral varié BWV 766

Chant populaire et chant classique? C'est simple: tout ce qui est beau pour l'un est moche pour l'autre! Mais c'est ça qui est intéressant .... ( Marthe Vassallo )

Hors ligne

 

#2 12-06-2018 10:31:40

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4269
Site web

Re: [C48] Analyse de la conclusion

Je suis obligé de vous concéder ce VII7 puisque c'est la 1500ème image smile

Plus sérieusement, votre analyse se tient bien en effet. On peut considérer ici qu'il y a un enchaînement VII7-I a en fa majeur. La tonulation se fait donc de manière très douce et subtile car sans le sib, note dissonante, nous ne la percevrions pas.

Concernant le sib peut être une note chromatique si elle ne fait pas partir de l'accord. On peut chromatiser une note d'un accord mais on peut ajouter des notes dissonantes chromatiques dans une voix.

J'espère que cet éclaircissement aura fait revenir le soleil chez Lvbeethoven smile


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#3 12-06-2018 12:07:46

Didier
Modérateur
Lieu: Goven
Date d'inscription: 19-11-2013
Messages: 1484
Site web

Re: [C48] Analyse de la conclusion

Ah! Bach et ses tonulations subtiles .... je m'en suis régalé dans cette analyse.
Merci Jean-Luc, c'est très clair et le temps s'éclaircit un peu ici aussi. smile


Didier
Cycle court PRO - Terminé
Niveau III - C51 - Choral varié BWV 766

Chant populaire et chant classique? C'est simple: tout ce qui est beau pour l'un est moche pour l'autre! Mais c'est ça qui est intéressant .... ( Marthe Vassallo )

Hors ligne

 

#4 13-06-2018 09:57:47

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4269
Site web

Re: [C48] Analyse de la conclusion

L'accord est bien fa-la-do, soit I de fa majeur. Comme l'indique Didier dans son analyse, sol et sib sont des dissonances, retard et appogiature résolues sur la même note la. C'est un retard de résolution  si vous voulez, le même principe qu'une double appogiature. Des procédés que Bach emploie parfois.

A noter ici que ce retard de résolution masque un parallélisme d'octave. S'il n'y avait pas ce sib, nous aurions été en présence d'un parallélisme sol-la entre la basse et l'alto.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB