#1 18-02-2019 18:13:30

olicha
Membre (BT)
Date d'inscription: 24-07-2013
Messages: 189

[C67] Ravel - qu'est-ce qu'il a voulu faire?

Bonjour,
Et désolé pour le sujet sibyllin: je ne sais même pas moi-même si ma question porte sur l'harmonie, la mélodie ou autre. J'avoue que l'analyse de cette pièce m'a tellement décontenancé que je ne suis plus sûr de rien en regardant ce passage

http://www.polyphonies.eu/forum/images/img1558.png


Nous sommes en Sol mineur avec une basse qui martèle tonique dominante depuis le début de la pièce, même si la main droite n'en a rien à faire.
Sur la dernière mesure de la page, la main gauche tape un Mib sur le premier et troisième temps tout en conservant le Ré sur le second. Comme exceptionnellement la main droite confirme le Sol mineur en tapant toutes les notes de l'accord de tonique avec septième pendant toute la mesure, j'imaginais que ce Mib à la basse était une note fonctionnelle dont j'allais trouver la résolution conjointe à la page suivante.
Au lieu de ça j'y trouve un La, qui va être la dominante du ton de Ré vers lequel on se dirige.
Je sais que Ravel a voulu casser les codes mais dans tous les autres cas il m'a semblé voir une logique dans ses infractions.
Ici, je ne comprends pas.

Hors ligne

 

#2 28-02-2019 11:14:42

Didier
Modérateur
Lieu: Goven
Date d'inscription: 19-11-2013
Messages: 1469
Site web

Re: [C67] Ravel - qu'est-ce qu'il a voulu faire?

Bonjour Olivier,

En attendant les explications de Jean-Luc, je tente une réponse (à mon niveau Bach smile )

Nous sommes en Sol mineur avec une basse qui martèle tonique dominante depuis le début de la pièce, même si la main droite n'en a rien à faire.

N'est-ce pas là le propre de notes pédales (tonique + dominante) ?

Sur la dernière mesure de la page, la main gauche tape un Mib sur le premier et troisième temps tout en conservant le Ré sur le second.

Le Ré ne résout-il pas ce Mib, ne serait-ce en échappée ?
Sinon, ont peut y voir une volonté expressive particulière de la part de Ravel.

Autre explication plus jazzy (mais Ravel a influencé le jazz), le Mib est la fondamentale de l'accord de degré VI et il remplace le Sol (degré I), cela ressemble à une substitution d'accord, VI se sustituant à I.
Bon, j’arrête là ... wink


Didier
Cycle court PRO - Terminé
Niveau III - C51 - Choral varié BWV 766

Chant populaire et chant classique? C'est simple: tout ce qui est beau pour l'un est moche pour l'autre! Mais c'est ça qui est intéressant .... ( Marthe Vassallo )

En ligne

 

#3 01-03-2019 19:57:43

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4258
Site web

Re: [C67] Ravel - qu'est-ce qu'il a voulu faire?

Ravel emploie ici la polytonalité qui lui permet d'écrire une polyphonie formée de mélodies issues de modes ou tonalités différents.
Dans l'Enfant et les sortilèges, une de ses oeuvres majeures, il se sert très souvent et de fort belle manière de ce procédé.


Ainsi dans cet exemple:

L'accord de la première mesure ainsi que la mélodie de la voix  sont en sol mineur.
La voix supérieure du piano joue la do mib fa# soit un accordVII7a en sol mineur
La voix intérieure la plus haute joue fa lab dob mib ce qui peut être un accord VI7 en lab mineur.
La voix intérieure basse jour do mib solb sib ce qui peut être un accord VI7 en mib mineur. A noter que ces deux voix sont entièrement parallèles


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#4 02-03-2019 16:24:13

olicha
Membre (BT)
Date d'inscription: 24-07-2013
Messages: 189

Re: [C67] Ravel - qu'est-ce qu'il a voulu faire?

Merci Jean-Luc pour ce détail. J'avoue que ma vision de la polytonalité était beaucoup plus fruste. Je voyais seulement une main gauche en Sol mineur et une main droite qui plaquait des accords dans d'autres tonalités en modulant constamment. Je n'avais pas du tout analysé ça comme trois voix indépendantes chacune dans sa tonalité fixe.
Mais j'en reviens encore ce Mi b "massif" à la basse. A force de le tourner dans tous les sens, j'ai une proposition: La main gauche est sur un VI7 de Sol mineur pendant que la main droite est sur I7 également en Sol mineur, mais en évitant de jouer le Sol qui aurait dû être martelé une fois de plus  la basse. Entre la résonance de ce qui précède et les harmoniques du Mib, on l'entend quand même.

Dernière modification par olicha (05-03-2019 10:04:26)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB